Mézièristes d'Europe
de la
stricte observance.

Paul BARBIEUX

Pour le Luxembourg
BP 2762
L-1027 Luxembourg
GSM: +352 621 280 015

contact@mezieres.eu

Un peu de travail Mézières



Le P a exécuté une rotation de la tête, entraînant entre autres une élévation de l'épaule, une déformation du thorax etc... La rotation se fait dans l'axe de rotation

 

Idem, mais pas dans l'axe de rotation, c'est plus facile, il y a moins de tricheries,mais c'est mauvais !

 

La posture de base se construit étape par étape vu les tensions et raccourcissements musculaires

 

Idem, mais avec une deuxième mézièriste qui s'occupe de son cou, pour éviter les tricheries adaptatives et pour étirer la chaîne postérieure.

 

Idem, mais en travaillant l'expire avec descente du thorax pour combattre les lordoses, sans oublier de demander au patient de tendre lentement les membres inférieurs, ce qui aidera fortement à l'étirement général.

 

Vu les difficultés de l'expire normale, le diaphragme sera spécifiquement travaillé. Ensuite la posture de base sera lentement recherchée avec de plus en plus de rigueur et précision et ce sans jamais oublier impérativement l'expire.

 

Le travail du muscle iliaque, mono-articulaire, est assez sensible à la palpation douce. Le visage du patient trahit une certaine gêne. Remarquer sa nuque en lordose, et ce, bien qu'il ai pris un terrible crédit de longueur musculaire en pliant les genoux

 

Idem, mais de l'autre côté. Le muscle iliaque gauche ( du patient ) n'est pas spécialement sensible. Il n'y a qu'à observer le visage du patient pour s'en rendre compte.

 

Situation assez voisine sur un autre patient.

 

Situation assez voisine sur un autre patient.

 

Début du travail du membre supérieur gauche après une mise en tension initiale des chaînes dorsale et brachiale.

 

Deux genoux très asymétriques, comment seront les pieds respectifs ?

 

Des pieds très sympathiques mais assez éloignés de la morphologie parfaite, si chère aux yeux de Françoise Mézières qui en plus ajoutait ¨ ON A LES JAMBES DE SON COU !

 

Un certain travail au niveau des pieds.

 

Un certain travail au niveau des pieds.

 

Recherche des tensions ou raccourcissements musculaires au niveau du cou.

 

Idem mais de plus près. Traction légère et contrôlée au niveau de l'occiput avec évaluation du muscle st cl mastoïdien

 

Un autre patient au visage assez tendu par une palpation exploratrice du diaphragme.

 

Etirement de la nuque avec insistance du mézièriste sur l'expire du patient. En mézières, tout travail du patient est TOUJOURS et impérativement synchronisé avec l'expire profonde qui aura entre autre une action d'allongement sur la diaphragme.

 

Même un patient jeune et sportif, après un séance mézières, ne peut se relever facilement suite aux effets secondaires parfois spectaculaires mais sans dangers et qui disparaîtront très rapidement et sans suites.

 

Même un patient jeune et sportif, après un séance mézières, ne peut se relever facilement suite aux effets secondaires parfois spectaculaires mais sans dangers et qui disparaîtront très rapidement et sans suites.

 

Début de palpation du muscle petit pectoral en posture en chandelier, MAIS dans une mise en tension musculaire suite à une élévation corrigée des membres inférieurs de la posture de base mézières. Le visage du patient exprime bien son ressenti !

 

Travail en posture du chandelier, avec blocage des membres supérieurs, étirement de la nuque et expire assistée par mouvements longitudinaux insistants au niveau du sternum.

 

Le patient ne se repose pas, ne se croit pas sur une plage de Bora Bora. Pour lui, il s'agit de la position antalgique la moins dérangeante après une séance mézières qui a duré une bonne heure.